4 novembre 2020

Mon environnement de travail

Cela fait plus de deux ans et demi que je suis en télétravail complet. En plus de cela, j’ai toujours essayé d’avoir un poste de travail utilisant des programmes légers et performants pour travailler de manière efficace. Dans cet article, je présenterai mon poste de travail d’un point de vue physique et logiciel.

Poste de travail physique

Bureau

J’utilise un bureau assis-debout Ikea. Pour être tout à fait honnête, je travaille généralement assis ;) Selon les périodes, j’aime travailler debout. Mais de manière générale j’ai tendance à quand même beaucoup travailler assis, plus par habitude qu’autre chose.

Je trouve cela par contre super utile pour tout ce qui est conférences/talks en ligne. Je préfère largement parler debout qu’assis, ça me donne plus l’impression de participer.

mon bureau

Ma chaise de bureau est une Ikea Markus. C’est une chaise correcte mais sans plus, parfois j’hésite à sauter le pas et prendre une chaise de meilleure qualité, quitte à y mettre le prix.

PC et matériel

PC et écrans

Je travaille au quotidien sur un PC fixe. Ce PC ne me sert que pour le travail (pas de jeux). C’est un PC qui a déjà quelques années mais il répond toujours à mes besoins.

Avec 32GB de RAM (DDR4) et un AMD Ryzen 5 2600, je peux travailler confortablement, démarrer des tonnes de services en local si besoin, lancer de grosses compilations ou faire du montage vidéo (comme par exmeple mon talk sur Packer).

Le PC a deux disques, un SSD de 500GB contenant mon système d’exploitation et tout ce qui concerne le travail, et un disque classique de 1TB contenant seulement de la musique, vidéos ou autre.

J’utilise deux écrans HP, un 22" et un 24". Ce n’est pas des écrans que j’ai payé très cher, je ne vois pas vraiment l’intêret d’avoir des écrans ultra évolués pour ce que j’en fait.

Je n’ai jamais aimé les écrans trop larges. Il est très difficile pour moi de travailler sur un 27" par exemple. Je préfère largement deux petits écrans qu’un énorme.

J’ai également un PC portable fournit par mon entreprise, mais je ne n’utilise que quand je suis en déplacement (ce qui n’arrive plus vraiment avec le Covid). Je n’aime pas travailler sur ordinateur portable, la connectique est souvent limitée, les docks fonctionnent plus ou moins bien sur Linux selon les modèles…​ Je préfère largement le fixe.

L’écran de mon PC portable (Dell XPS 13) est également horrible. Le moindre rayon de soleil ou de lumière se reflètera dans l’écran et vous empêchera de travailler. Même en conditions normales, je vois mon reflet quand je travaille, un vrai miroir. Je ne comprends qui peut apprécier ces écrans brillants.

Clavier

J’ai longtemps utilisé des claviers basiques. Par contre, j’ai actuellement un clavier Logitech tout simple acheté à la FNAC. Ayant participé au Kickstarter de Keyboardio pour Atreus (il faut dire qu’à Exoscale tout le monde utilise des claviers chelou, donc j’ai décidé d’essayer moi aussi), j’ai reçu mon modèle récemment.

clavier Atreus

L’Atreus est un clavier ayant un nombre limité de touches et fonctionnant par "layers". On peut accéder via une touche spéciale au layer suivant. Chaque touche est configurable comme on l’entend (cela peut aller très loin), et le firmware peut se configurer graphiquement avec Chrysalis.

Il y a un gros temps d’adaptation avant d’être efficace avec, et je m’y mets peu à peu. Le plus difficile est de "réapprendre" tous les raccourcis claviers des différents soft que j’utilise (et décrits dans la suite de cet article), écrire avec n’étant pas la plus grosse difficulté.

Son et image

J’utilise un microphone Blue Yeti. C’est un produit reconnu, permettant de faire pas mal de choses, et facile à utiliser. La qualité est également très bonne.

Concernant ma webcam, j’utilise un modèle basique de Logitech. Je pense prendre une Webcam de meilleure qualité une fois que la fibre sera installée chez moi (bientôt j’espère).

Wifi

Qui dit PC fixe dit clé Wifi. J’utilise la clé Wifi USB Alfa AWUS036AC pour cela.

clé wifi alfa

Le driver doit être compilé manuellement, il y a quelques bugs (parfois j’ai un erreur de type "Mot de passe erroné", je réessaye et ça passe) mais globalement cela marche bien.

Prises électriques

J’ai donc deux écrans et ma tour à brancher. Un des premiers aménagements que j’ai fait dans mon bureau a été de rajouter des prises. En effet, je pense qu’éviter les multiprises (ou pire, des multiprises sur des multiprises) n’a que des avantages, que ce soit au niveau sécurité ou propreté de l’installation.

3 prises électriques

Dans mon cas, avoir 3 prises dans le mur sous le bureau est très pratique. Si vous travaillez beaucoup depuis la maison, un peu de travaux d’électricité vaut vraiment le coup. Cela n’est pas très cher même fait par un professionnel (ce qui a été mon cas).

Mes logiciels pour travailler efficacement

Je suis minimaliste. Je n’aime pas les environnements de bureau trop complexes, et je me fiche d’avoir des supers trucs trop jolis en 3D ou autre. Cela se reflète je pense dans les logiciels que j’utilise au quotidien.

Linux

J’utilise Linux depuis de longues années. Il est selon moi indispensable dans nos métiers d’avoir un poste Linux, je ne comprends vraiment pas comment travailler sur Windows par exemple alors qu’on doit faire du Docker, Ansible, utiliser toute sorte d’outils généralement spécifique Linux…​

Pour la petite histoire, dans mon premier job on était sur Windows. J’avais heureusement un chef compréhensif et j’ai pu rapidement travailler depuis une machine virtuelle Debian (d’ailleurs j’ai lancé le truc et quelques temps après beaucoup de monde travaillait depuis une VM), car il m’était impossible de travailler.

Aujourd’hui, je refuserai tout simplement de travailler dans une boite qui me forcerait à utiliser Windows.

J’utilise Debian comme distribution. Souvent critiquée, elle me convient totalement. Je n’ai jamais encore eu besoin d’un outil qui n’était pas disponible sur Debian, surtout aujourd’hui où beaucoup d’outils sont disponibles en format binaire (Terraform, CLI diverses, Packer…​) ou bien dsponible via pip (Ansible).

J’aime également sa stabilité. L’utilisant pour travailler, je ne peux pas me permettre de démarrer un jour mon PC et de me rendre compte que la distribution ne boot plus.

Bien sûr, mon SSD principal est chiffré, car même si c’est un PC fixe on ne sait jamais ce qui peut arriver (et c’est de toute façon obligatoire de chiffrer son poste dans mon entreprise).

i3

J’utilise depuis de nombreuses années i3 comme environnement de bureau. C’est un tiling window manager disponible sur toutes les distributions Linux (et même sur *BSD). Ultra léger, simple, efficace, i3 répond parfaitemement à mes besoins.

Un tiling window manager permet de facilement organiser (en utilisant des raccourcis claviers) ses bureaux est fenêtres. Il est facile avec i3 de couper son écran en deux, 3, 4, de déplacer des fenêtres sur l’écran ou entre les bureaux virtuelles. Un exemple:

démo i3

Ma productivité a été énormément améliorée grâce à i3. Chaque fenêtre est placée comme il faut, et se déplacer entre fenêtres et bureaux est ultra rapide au clavier. Il est également très léger (quelques dizaines de Mo de RAM max), ce qui est appréciable quand on voit les consommations monstres de certains environnements de bureau.

Mon organisation est toujours la même:

  • Premier bureau: Firefox

  • Deuxième bureau: Emacs et IRC (j’utilise Weechat comme client IRC d’ailleurs)

  • Troisième bureau: des terminaux

  • Quatrième bureau: Musique (rhythmbox), Wicd (wifi), Pavucontrol (son), éventuellement une autre instance de Firefox.

Les bureaux suivants (5 et +) servent généralement à rajouter des terminaux si besoin.

Emacs

J’utilise Emacs depuis plus de 5 ans maintenant. Ma configuration est d’ailleurs disponible en ligne (cloner le dépôt et le déplacer dans ~/.emacs.d devrait être suffisant pour que vous puissiez tester ma configuration).

J’aime Emacs parce que c’est léger, simple d’utilisaition, et qu’il dispose de tonnes de plugins. D’ailleurs, de nombreux langages n’offrent qu’un support limité en dehors de Emacs. Par exemple pour Clojure, qui est le langage que j’utilise le plus, le meilleur environnement de développement est probablement Emacs (bien que Cursive, qui est un plugin Intellij pour Clojure, est également intéressant mais payant).

Emacs est souvent vu comme un éditeur vieux, ne permettant de faire que du texte. Rien de plus faux, car comme dit précédemment Emacs se tranforme en un IDE complet (autocomplétion, intégration avec des outils externes comme gofmt en Golang par exemple, intégration Git, gestion de projets, REPL Driven Development en Clojure…​).

démo emacs

Configurer correctement Emacs pour en arriver là prends du temps (j’ai copié un bon bout de la configuration depuis celle de vdemeester, qui était notre Emacs Guru quand je n’étais que stagiaire), mais une fois la configuration faite c’est très agréable de travailler avec.

Gnome Terminal

Après plusieurs années sur urxvt, je suis passé récemment sur gnome-terminal. Rien à signaler, cela fonctionne, les raccourcis pour zoomer ou autre sont disponibles nativement (contrairement à urxvt qui est très difficile à configurer).

Firefox

J’ai toujours utilisé Firefox, et continue de le faire. Je suis parfois forcé de passer sur Chrome pour utiliser certaines applications (de vidéo conférence par exemple) qui ne fonctionnent que sur Chrome, mais sinon je ne vois pas de raisons d’abandonner Firefox.

Son, vidéo et image

J’utilise Rhythmbox pour lire la musique disponible en local (j’ai beaucoup d’albums sur mon disque secondaire). Rhythmbox fait tout ce que je lui demande, je n’ai jamais eu aucun soucis avec lui. Je lui indique juste le dossier où est ma musique et il se charge du reste.

Si je dois lire une vidéo, j’utilise VLC. Simple et efficace.

Pour tout ce qui est conversion d’une vidéo ou d’un audio d’un format à un autre, ou bien pour filmer mon écran (pour mes talks) j’utilise tout simplement ffmpeg. C’est fou tout ce que l’on peut faire avec cet outil. Par exemple, j’ai créé les gif de cet article en filmant mon écran et en convertissant les vidéos en gif avec ffmpeg.

J’utilise Openshot pour faire du montage vidéo. Cela marche pas trop mal, c’est juste parfois lent sur les gros projets.

Si je dois faire de la manipulation d’images, j’utilise Gimp.

Pas d’explorateur de fichiers

Cela surprend souvent les gens, mais je n’utilise pas d’explorateur de fichiers. Je n’en ai juste pas besoin. Si je dois ouvrir des fichiers textes, j’utilise Emacs. Si je veux chercher ou manipuler des fichiers (renommage, copier/coller…​) j’utilise la ligne de commande. Si je veux ouvrir un PDF, j’utilise tout simplement Firefox ;)

Zoom

Je déteste "forcer" sur mes yeux pour lire. La police d’Emacs, de mes terminaux…​ est souvent surdimensionnée, et j’utilise le plugin Zoom Page WE sur Firefox pour pouvoir définir un niveau de zoom par site web.

Je suis selon les sites à un niveau de zoom entre 113 et 170 %. La mode des écrans haute résolution fait que les sites sont de plus en plus difficiles à lire, donc pour moi le plugin Zoom Page est obligatoire.

Mot de la fin

J’espère que cet article vous aura fait découvrir 2-3 trucs. Maîtriser son environnement de travail apporte un réel plus au quotidien.

Tags: bureau linux teletravail

Add a comment








Top of page